PARTAGER
Terraillon Web Coach Pop
Terraillon Web Coach Pop

Nous vous avons déjà parlé en bien des balances connectées sur ce site. Je pense qu’elles peuvent être un vrai atout si vous êtes un sportif car elles vous permettent de suivre de manière très fine et régulière l’évolution de votre masse graisseuse et musculaire. Souvent, on pense que ces balances sont avant tout orientées vers les personnes faisant un régime, mais elles sont aussi très utiles aux sportifs. J’ai beaucoup aimé la Fitbit Aria, même si elle n’est pas exempte de tout reproche. Et la nouvelle balance de Withings est très encourageante ! Alors parlons de l’offre équivalente chez un des dinosaures du marché Français, Terraillon, qui présente avec la Terraillon Web Coach le tant espéré renouveau de la marque.

Terraillon, un train de retard

Spécialisée depuis sa création dans les outils de pesage, l’entreprise française, fondée par Paul Terraillon et rachetée depuis par Bernard Tapie, a eu ses beaux jours dans les années 80 et 90. Dans les années 2000, ils firent le pari de se diversifier dans les carafes filtrantes, mais ont alors perdu le combat de l’innovation dans le marché des pèse-personne. Avec plus de 4 ans de retard sur les balances connectées de Withings (et oui! ils en commercialisent depuis 2009 !), Terraillon a enfin réussi à comprendre l’évolution du marché. Et il n’est que peu dire que c’est une belle déception.

Terraillon Web Coach : qui peut le plus peut le moins

Quand un poids lourd du marché décide décide d’aller sur le terrain du petit poucet qu’est Withings, on espère un déluge d’innovation technique pour les concurrencer. Terraillon avait 2 choix s’offrant à lui : soit présenter une balance connectée créant une rupture technologique dans le marché actuel, soit il ne faisait que copier ses petits concurrents sans y apporter d’imagination. Ils ont malheureusement fait le moins bon choix.

Rappelons les combattants de la catégorie poids lourd des balances connectées : à ma droite la Fitbit Aria, à ma gauche la Withings Smart Body Analyzer et au centre la Terraillon Web Coach, que voici :

Terraillon Web Coach
Terraillon Web Coach

 

Commençons par l’aspect esthétique. Alors, certes, c’est purement subjectif, mais je trouve la Terraillon Web Coach plus que banale alors que la Withings et la Fitbit sont bien plus racées et classes ! Bref, je n’aime pas trop ce blanc laiteux…

Mais entrons de plein pied dans la partie technique. Nous allons commencer par la connectivité. Alors que ses concurrentes utilisent depuis longtemps une liaison wifi, permettant une installation assez simple et ne demandant pas de branchement supplémentaire, Terraillon a choisi pour sa part une connexion via un récepteur ! Ce récepteur est à brancher sur votre box et sur la prise électrique. Et là, je me demande en quelle année nous sommes ? Chez Terraillon, connaissent-ils la technologie Wifi ? C’est dans ces moments-là que l’on se rend compte de la frilosité des sociétés françaises face aux technologies…

Mais passons… A ce moment-là, j’avais encore de nombreux espoirs ! J’enchaîne et je regarde ce que fait la Terraillon Web Coach :

  • Mesure du poids, heureusement j’ai envie de dire !
  • Calcul de l’IMC, ce que font n’importe lequel de leur concurrent depuis au moins une demie décennie
  • Calcul des masses graisseuse, hydrique et musculaire. Enfin de vraies fonctions, même si on les retrouve également chez ses concurrents.
  • Et, et, et, et… RIEN d’autre !

Bon, je commence à perdre espoir… Allons faire un tour sur l’interface web qui permet de suivre l’évolution du poids. On commence par saisir des informations pour créer son profil (nom, âge, sexe, taille etc.). L’interface permet de fixer des objectifs et on a accès à de simples graphiques de suivi du poids et de l’IMC (Indice de Masse Corporelle). Et rien de plus, malheureusement ! Alors que ses concurrents proposent de saisir ses repas ou de spécifier ses activités physiques, permettant ainsi une couverture de l’ensemble de notre activité, là, rien pour la Terraillon Web Coach.

Il faut dire que Terraillon ne s’est même pas embêter à développer sa propre interface ! L’interface utilisé a été développée par Inotive Solutions BV (youw8.com), une société hollandaise. C’est donc assez normal qu’il y ait peu de fonctionnalités spécifiques à la Terraillon Web Coach.

Conclusion sur la Terraillon Web Coach

Vu les standards du marché actuels, la Terraillon Web Coach est globalement dépassée. Même si elle reste une balance correcte connectée, son manque de fonctionnalités avancés et son interface vieillotte ne donnent vraiment pas envie de l’utiliser. Et sa connectivité d’un autre âge (Allô ? Vous faites une balance connectée et il faut brancher un boitier sur votre Box, mais allô quoi !) me font penser qu’il faut fuir cet achat. Alors, certes, la cible recherchée par Terraillon n’est en aucun cas technophile, mais plutôt la ménagère qui ne sait pas encore que le magnétoscope n’existe plus, mais là, quand même, ils ne se sont pas vraiment foulés pour sortir cette balance de leur secteur R&D !

Bref, face à Withings et sa nouvelle balance connectée, Terraillon fait pâle figure. Il faudra donc attendre cet été et le lancement de la Web Coach Pop pour éventuellement rattraper son retard…

  • Poids maximal de l’utilisateur de la Terraillon Web Coach : 160 kg
  • Graduation  : 100 g
  • Taille de l’écran : 78 x 41 mm
  • Taille : 34 x 33.7 x 2.8 cm
  • Garantie  : 2 ans

Résultat du test

Design 50%
Fonctions 20%
Ergonomie & Interface 10%
Note Globale 27%

Une interface vieillotte, un manque de fonctionnalité avancée et une connectivité d’un autre âge explique la note très faible. De plus, les fonctions proposées (calcul de la masse graisseuse et poids) sont le strict minimum que peut proposer ce type de balance connectée. J’ai failli mettre moins, mais j’ai fait comme mes profs : une demi étoile pour l’encre utilisée.

LAISSER UNE RÉPONSE