PARTAGER
Suunto Ambit 3 Peak de face
Suunto Ambit 3 Peak de face

L’arrivée d’une nouvelle génération de montre est toujours un mini évènement. Après la Suunto Ambit 2, voici la Suunto Ambit 3. Avec cette montre GPS haut de gamme, Suunto s’adresse directement aux afficionados de la randonnée et du trail. Les fans de montagnes pourraient être également comblés. Pour plus de 350 euros, que nous réserve cette montre outdoor ? Sa réputation est-elle à la hauteur de la réalité ? Notre expert trail et montagne partage son expérience avec vous !

Suunto AMBIT3 Peak 366,00 €

Design, ergonomie et autonomie

Ce qui frappe en premier, c’est son concept de « grosse montre ». J’avoue avoir été un peu effrayé par sa taille et son épaisseur. Mais une fois à mon poignet, la montre s’est faite oubliée rapidement, le poids également et aucune gêne d’aucune sorte ! Ce qui m’a permis de porter l’Ambit 3 Peak tous les jours pendant mes tests. Un petit bonheur donc. Pour les plus aventureux d’entre vous, sachez que la montre donne une impression de robustesse bienvenue. Le form design choisi par Suunto est un écran tout en rondeur (comme les bords du dessous de la montre). Mais comme l’écran est d’une taille fonctionnellement efficace, lire les données est facile. Même (surtout ?) pour les plus de 50 ans. La mise en route est simple et il faudra s’inscrire sur le site MovesCount chez Suunto. Ensuite, la navigation dans les menus est simple et s’effectue via les boutons, de manière intuitive. Au niveau de la recharge, la Suunto Ambit 3 Peak est assez hallucinante car il m’a suffit d’une heure 30 à peine pour qu’elle soit rechargée à son maximum ! La Suunto propose un câble de recharge propriétaire certes très efficace, mais il ne faut pas perdre son câble, sinon… Pour chipoter un peu, j’aurai apprécié la possibilité de recharger la montre via une alimentation secteur (peut-être sur l’Ambit 4 ?).

Maîtrise de l’autonomie de la montre

Comme certaines concurrentes, il est possible de régler l’autonomie au mieux selon ses besoins. Il est donc par exemple, possible de régler les intervalles (ou fréquence) des prises de points GPS pour maîtriser l’autonomie de la montre. La plupart du temps ce qui aura un vrai effet sur l’autonomie sont les points suivants :

  • Utilisation d’une ceinture cardio pendant un trail
  • La précision du GPS : 16 heures, 50 heures ou 150 heures sans GPS (bizarre comme possibilité pour de la randonnée !)
  • Les intervalles d’enregistrement
  • Les notifications et le rétro éclairage de la montre ne jouent pas tant que cela

En jouant sur ces 3 points vous pourrez maîtriser l’autonomie sans problème. A noter que l’Ambit 3 Peak embarque une puce GPS spéciale armée : plus précise que les concurrentes.

Fonctionnalités de la montre Suunto Ambit 3 Peak

Suunto Ambit 3 Peak de profil
Suunto Ambit 3 Peak de profil

Bien entendu, l’Ambit 3 Peak ne présente pas des cartes IGN en couleur comme la future Garmin Epix, mais en propose au format classique de type « trace ». Vous récupérez des itinéraires sur le Web (Openrunner par exemple), passez le tout dans MovesCount et l’outil de planification d’itinéraires de Suunto s’occupe du reste. Vous pourrez rajouter des points de passage (waypoints en anglais) sur votre tracé. Tout le long de votre parcours, la montre affichera le tracé avec les distances et la direction du prochain waypoints. C’est laid et simpliste mais c’est néanmoins très fonctionnel et d’ailleurs la dernière génération de randonneurs peuvent en témoigner ! Et même si avec cela vous perdez le nord, il y a la fonction tracback qui vous indique la direction à suivre jusqu’au départ (mais à vol d’oiseau…). Étonnant, je n’ai pas trouvé de fonction d’alarme permettant de signaler les écarts par  rapport à un tracé, pourtant les Garmin fenix le propose.

Et les fonctions classique BAC (Baromètre – Altimètre – Compas) ?

La Suunto Ambit 3 Peak embarque un altimètre classique utilisant le GPS (précision de 5 à 20 mètres en localisation horizontale). Mais si on entre dans une zone de montagne sans couverture GPS (comme les Cévennes pour ceux qui connaissent), le GPS ne fonctionnera plus. Elle offre donc un altimètre barométrique qui continuera de fonctionner ! L’Ambit 3 Peak est vraiment à l’attention des montagnards et des trailers ! Donc tout va bien du côté des BAC. Avant tout, l’Ambit 3 Peak n’est pas destinée au triathlon (voyez plutôt la Polar V800 pour cela). Voilà qui est dit. Par contre, elle offre néanmoins des fonctions permettant de mesurer ses efforts dans les sports suivants.

La natation

Cette Ambit 3 se base sur l’accéléromètre pour mesurer vos changements de direction en piscine et donc compter les  longueurs. Cela semble fonctionner. La montre ne reconnait pas automatiquement les types de nages (comme chez Garmin), il faut le déclarer dans la montre. Avec quelques autres bricoles sur la natation, l’Ambit 3 n’est pas destinée particulièrement aux nageurs. Plutôt anecdotique donc.

La course à pieds

Des fonctions de base sont présente et même un Ghost runner mais je n’ai pas été renversé.

Le cyclisme

Si vous avez un capteur de puissance ANT+ vous êtes bon pour racheter une version Bluetooth ! J’ai fais des recherches et il semble que la détection des divers capteurs soit différentes entre les choix dans la montre et dans l’interface MovesCount. Si vous avez testé ces points, laissez un commentaire que l’on puisse discuter 😉

Movescount Mobile App

A noter que pour le moment (mars 2015), la Suunto Ambit n’est pas encore compatible Android, hélas. Mais avec cette nouvelle version, on peut créer une vidéo incluant l’horodatage et diverses informations comme l’altitude, le tracé de votre parcours, votre vitesse, etc. (comme les vidéos de la Garmin VIRB Elite). Excellente idée. 

Quelles sont les différences avec le modèle Suunto précédent ?

Suunto Ambit 3 Peak de face
Suunto Ambit 3 Peak de face

Les différences sont nombreuses et apportent de réels intérêts. Tout d’abord la boussole, le calage du nord est automatique, ce qui évite de retirer sa montre et de faire des huit avec pour que la montre trouve le nord…Ce calage m’a semblé beaucoup plus rapide que sur le « vieux » modèle Ambit 2. Deuxième atout, avec des écrans de profils déjà créé ! Ainsi, il ne reste plus qu’à les utiliser. Avant cela, il fallait créer ses profils sur le PC, puis synchroniser avec sa montre. Maintenant, votre profil existe surement déjà. Merci Suunto. Etant donné que la Suunto Ambit 2 date de plus de 4 ans, elle ne communiquait pas avec votre smartphone. C’est chose faite avec l’Ambit 3. Ainsi, plus la peine d’attendre le retour à l’hôtel pour synchroniser avec son PC et les réseaux sociaux. On peut directement, après un trail, communiquer ses données auprès de ses amis et les relations des réseaux sociaux rapidement. Ce qui est très agréable juste après une course pour échanger, etc. Dernière fonction, un peu gadget, mais dans l’air du temps, avec les fonctions liées à l’accéléromètre et donc au traqueur d’activité, basique mais efficace. Même si son affichage ne se prête pas trop à cette fonction (un Withings Pulse est bien meilleur sur ce dernier point). Certains peuvent évoquer l’absence du tactile. Notre rédacteur expert des trails pense que cela n’est pas du tout indispensable dans les sports actifs comme le trail. Car utiliser de manière tactile sa montre en course demande que l’on s’arrête pour glisser le doigt. Alors que l’utilisation uniquement avec des boutons s’avère plus facile et rapide (surtout avec les petits sons après chaque appui).

Conclusion

Mes quelques critiques concerne le fait que vous pouvez dire adieu à vos accessoires ANT+ car Suunto mise tout sur le Bluetooth. Pas évident pour les utilisateurs déjà équipés… Ensuite, l’incompatibilité avec Android, des fonctions running de base, des soucis avec la détection des capteurs vélo, etc. Mais après tout, elle est surtout destinée à un public de randonneurs / traileurs pour qui le fractionné d’une course à pieds ne sera pas utile. Enfin, la couleur noire de la montre, qui n’est pas dans l’air du temps. Mais les goûts et les couleurs… Bref, mis à part ceci j’apprécie cette montre, que ce soit en randonnée ou dans ma vie quotidienne. Cette Suunto Ambit 3 Peak est fièrement dans le trio des montres Outdoor, au même niveau qu’une Garmin fenix 2 par exemple. Lors de votre choix, vous aurez bien du mal à les départager…

Development
Design
Marketing

La montre Suunto Ambit 3 Peak est une belle réussite ! Fin de l’ANT+ et arrivée du Bluetooth, les seuls bémols à  déplorer sont qu’elle n’est pas utilisable avec les smartphones Android (mars 2015), que les fonctions running et de fractionnés ne valent pas celles de Garmin, pas d’alarmes d’écart du tracé, etc.
Moyennant cela, la Suunto Ambit 3 Peak vous comblera !

1 commentaire

  1. Je suis persuadé que ces objets connectés traqueur ne seront pas destinés qu’aux geeks dans un futur très proche. Jadore l’aspect multi fonctionnalités de cette montre : vraiment idéale pour tous les baroudeurs et amateurs de sport en plein air. Merci pour ce partage et pour la présentation de cet article high tech plein de promesses.

LAISSER UNE RÉPONSE