PARTAGER
Montre multisport Polar M400 : de côté
Montre multisport Polar M400 : de côté

Après la sortie du haut de gamme Polar V800, la société Finlandaise arrive encore à nous surprendre après toutes ces années. Avec la Polar M400, elle adresse le marché des entrées de gamme multisports ++ (il y a également des fonctions pour les amateurs éclairés) à un prix correct. Alors que vaut cette montre par rapport à la TomTom Multisport ou une Garmin de base ?


Polar M400
159,90 €

Design, ergonomie et autonomie de la Polar M400

Son design n’est pas original mais il supporte bien les divers sports ciblés par cette montre. La taille et son poids (beaucoup moins important que la Polar V800) sont corrects même pour des poignées féminines (voir la vidéo de nos tests par une femme sportive). Elle est étanche à 30 mètres ce qui suffit amplement pour les nageurs amateurs, désirant juste une montre pour les entraînements en piscine.

L’écran de la Polar M400 est en 128 X 128 et les textes très lisibles (en 15 langues !). Les synchronisations s’effectuent via Bluetooth (iOs et Android). L’écran n’est pas tactile et il faut passer par les 5 boutons sur les côtés. A noter que son rétroéclairage est bien utile et efficace lors des sorties de nuit.

En ce qui concerne l’autonomie elle est correcte car elle tient 6 heures (ou un peu moins selon l’utilisation) en entraînements intensifs et jusqu’à 24 jours en mode montre classique avec traqueur d’activité. Elle se recharge par un port USB très répandu depuis quelques années. D’ailleurs, je préfère le mode de recharge de la Polar M400 par  rapport à la V800, car il n’y a pas besoin d’une pince / clip, ce qui est plus facile et évite de perdre un accessoire.

Les fonctionnalités

Bien entendu, pour ce petit prix, ce modèle de Polar ne propose pas les mêmes fonctionnalités ni les capacités que la célèbre Polar V800 (voir paragraphe « Les différences avec la montre Polar V800 »). Néanmoins, les fonctions proposées combleront même des sportifs désirant s’entraîner plus complètement que des amateurs sortant une fois par semaine. Bien entendu, la montre est synchronisable (rapidement et efficacement) avec les ceintures cardiofréquencemètre de la marque. Faisons donc le tour des fonctions.

S’entraîner avec la Polar M400

Montre multisport Polar M400
Montre multisport Polar M400

J’aime bien le concept de créer des profils selon vos sports pratiqués. Cela permet de régler finement et spécifiquement les écrans de votre montre ainsi que les données devant s’afficher. Ce qui permet, entre autres, de ne pas « polluer » les écrans de la montre avec des informations que vous jugez inutiles. Ensuite, on définit dans son journal d’entrainement ses propres objectifs. Par exemple, des exercices incluant du fractionné ou une alarme sonore quand vous sortez de la zone de FC choisie.

J’apprécie la planification des entraînements (avec la synchronisation entre la montre et l’interface Polar Flow). Dans l’interface on planifie sa sortie running de manière facile et rapide (durée, distance, etc.).

Fonctions liées au traqueur d’activité

Sans être renversant, il y a les fonctions de base : nombre de pas, la distance parcourue, calories brûlées et temps de sommeil (juste la mesure de vos mouvements). En sus, la montre vous prévient de bouger quand elle le considère, via une alerte. Selon nos tests les différentes mesures sont correctes et fiables.

Interface Polar Flow

Elle a été mise à jour et enrichie depuis nos tests de la Polar Loop. Sans être hyper design et colorée, le Polar Flow propose les fonctionnalités classiques et une bonne ergonomie.

Quel futur pour cette montre ?

On peut compter sur la réactivité de Polar pour de nouvelles fonctions liées aux sports. Mais j’avoue que je serai plus tenté par des fonctions de type smartwatch ! Par exemple, obtenir les notifications ou pouvoir lire ses SMS me semblerait un plus important et une belle avancée sur ce type de montre. Surtout à ce prix ! Les rumeurs qui circulent évoquent mi-2015. Soyons juste patient…

Les différences avec la montre Polar V800 ?

A part le prix, le positionnement de la Polar M400 est l’entrée de gamme++. Ainsi, Polar à revue à la baisse certains points. Tout d’abord, l’écran et le bracelet n’ont pas la même qualité : on passe de l’acier au plastique et d’un écran Gorilla à du plastique. Au niveau des capteurs et des fonctions, il n’y a pas le capteur de pression / altitude, ni le même GPS (avec une antenne plus petite – ce qui a permis de diminuer son poids et sa taille par exemple). Petite précision, le GPS de la M400 est assez rapide.

L’autonomie est également revue drastiquement à la baisse et plus de vibreur. De même, la mémoire est moins importante, la solidité de la montre, l’étanchéité, etc. La partie logicielle est limitée comme par exemple ce qui concerne les capteurs vélo. Au final, la Polar M400 est certes moins résistante et riche fonctionnellement mais sa qualité est amplement suffisante pour une utilisation dans un environnement serein (urbain) et pour des entraînements classiques. Polar propose donc un excellent rapport qualité / prix sur ce modèle.

Nos réserves sur la Polar M400

Montre multisport Polar M400 : le Polar Flow
Montre multisport Polar M400 : le Polar Flow

Selon les mises à jour, certaines fonctions peuvent être disponibles partiellement. De plus, d’autres fonctionnalités bugs. Rassurez-vous, Polar est cependant réactif dans ses mises à jour. Mais pour être complet, nous devions partager avec vous les quelques bémols que nous avons relevés (comme les informations sur l’altitude et le dénivelé par exemple…).

  • Favoris :

Dans notre vidéo le système et l’intérêt des favoris sont expliqués. Au sein des favoris il est possible de suivre et enregistrer ses « traces » (avec le Polar Flow), pour de futures sorties. Cette fonction marche très bien sur la Polar V800 (haut de gamme actuel de Polar), mais le fonctionnement sur la Polar M400 est parfois hiératique…

  • Fonction outdoor « Retour au point de départ » et « dénivelé’

« Retour au point de départ » : Le concept est bon mais la réalisation moyenne. En effet, on appuie sur le bouton et la montre indique la direction à prendre pour revenir au départ… Sauf qu’il ne s’agit que de la direction à vol d’oiseau. Peut-être que cette fonction sera plus précise (suivi du tracé avec informations sur chemin plus court par exemple) dans une future mise à jour.

En ce qui concerne le « Dénivelé » : son calcul est approximatif et indique plutôt une tendance qu’une mesure précise.

  • Le GPS

Pour les plus pointilleux d’entre vous, il est moins précis que celui de la Polar V800 mais aussi que celui de la montre Garmin Forerunner 220 (spécialisée course à pied). Mais cette « imprécision » est relativement légère.

On craque ou pas pour cette montre multisport ?

À ce prix la Polar M400 est une excellente première montre multisport, sans oublier que Polar pourrait, aux travers des mises à jour prochaines, transformer la M400 en smartwatch. Mise à part les quelques critiques plus haut, 160 euros pour cette montre n’est pas énorme et vous aurez ainsi un bon produit pour débuter. Dans cette gamme de prix vous pourriez choisir la TomTom Runner qui est également multisport. Mais elle est moins complète que la Polar et le site Web de TomTom moins riche également.

Résultat du test

Design, ergonomie et autonomie 70%
Fonctionnalités 80%
Intérêt pour le sport 70%
Note Globale 73%

Cette montre Polar M400 propose un excellent rapport qualité / prix ! Elle apporte un lot de fonctionnalités important pour la plupart des sportifs, qu’ils soient amateurs ou ceux désirant maîtriser plus complètement leurs entrainements. Pour finir, son petit prix est un bon argument. Si vous n’avez pas encore ce type de montre, on vous la conseille.

LAISSER UNE RÉPONSE