PARTAGER

Découverte de ce salon Body Fitness 2018, Moovlab ! Ils promettent de rendre fun le fitness pour le grand public. Pari réussi ? Toutes les informations ici !

 

Les promesses

Moovlab est à l’origine spécialisée dans le développement de capteurs et d’applications de conseil, coaching et suivi de fitness boxing. Ces capteurs permettent d’apporter des éléments de coaching, des informations de suivi, et des conseils adaptés en fonction du niveau du boxeur. Ils mesurent aussi la vitesse, l’explosivité ou encore la puissance du geste du pratiquant.

« Moovlab présente lors du salon Body Fitness 2018 son nouveau concept de fitness autour de parcours training interactifs et ludiques, qui va transformer la pratique sportive en salle de sports et en entreprise… Ou comment rendre l’activité sportive toujours plus amusante & motivante !… De l’interactivité et du challenge grâce à une solution globale de mesure de l’activité sportive en salle de fitness… »
Le sportif se voit proposer chaque jour, via le Workout Store de la salle de sport, un programme d’entrainement différent (créé par Radical Fitness). Ce qui le fera déplacer dans la salle et utiliser la plupart des appareils (rameurs, etc.). Mais également sans  appareils (lever de barres, pompes, etc.).

 Moovlab boxe

La réalité

Une fois équipé des capteurs (au design un peu abrupt) et lié à l’application smartphone et de la salle de sport, le sportif enchaine les exercices de manière agréable. Et effectivement, comme annoncé par son CEO Laurent Freytrich « Arrêtez de faire du fitness pour jouer au fitness ! », la promesse est tenue ! On a l’impression d’être dans un jeu de type Wii Sports mais puissance 1000. Car Moovlab et Radical Fitness ont scénarisé des activités sportives et le tout est réellement fun et transforme l’effort basique en amusement.
Ainsi, le parcours du sportif est jalonné de différents jeux comme frapper du poing ou pédaler en rythme, courir sur place, etc. Bien entendu il y a un tableau de bord pour connaitre ses performances et les suivre.
Seul petit bémol le système ne comptabilise pas vos efforts en extérieur (pas de reprise de vos mesures sur des montres de type sport ou capteur d’activités par exemple). Ce qui aurait rendu Moovlab plus universel et complet. Gageons que cela fera partie des évolutions futures.

Moovlab courseOn y crois ou pas ?

La gamification, le quantified self et leurs équivalents sont nés en 1995 de l’ingénieur M. Gordon Bell. C’était les prémices du concept « On mesure ses efforts pour se mesurer aux amis ». Puis, le concept a eu ses heures de gloire en 2013 avec l’arrivée des premiers capteurs d’activités (Nike Fuelband par exemple).
Depuis, les capteurs de tout poil ont envahi les objets connectés et les Smartphones. Des entreprises ont même prospéré : Withings la française rachetée par Nokia puis… Fitbit l’américaine qui a dominé le marché longtemps mais qui voit son C.A. diminuer, etc.
Moovlab équipe les sportifs en capteurs certes, mais ils vont plus loin et je pense que cela fait la différence. En effet, ils s’allient avec Radical Fitness, spécialisé dans la création et la production de programmes de cours collectifs de Fitness destinés aux instructeurs – UBOUND®, KIMAX®, FIGHT DO®, X55®. La voilà la différence ! En plus d’apporter des capteurs, Moovlab met à disposition du contenu et des programmes dédiés aux sportifs en salle. Le sportif n’est désormais plus seul (j’exagère un brin mais c’est l’idée).
Mais seul l’adoption de l’environnement du bundle « Moovlab + programmes dédiés Radical Fitness » par des milliers de sportifs leur assureront le succès.
Au final, « On y croit » et c’est fun !

Pour aller plus loin

L’équipe dirigeante : Olivier Thomas (PDG), Laurent Freytrich (directeur commercial et marketing) et Hervé Dang (directeur technique)
Le fil Twitter pour les suivre  @contact_moovlab

LAISSER UNE RÉPONSE