PARTAGER
Fit Surge de face
Fit Surge de face

Depuis longtemps nous attendions le nouveau traqueur d’activité de Fitbit, le Fitbit Surge arrive enfin, il est déjà vendu aux Etats-Unis et quelques modèles circulent en Europe. Voici donc le nouveau modèle haut de gamme de Fitbit, qui tente de réitérer son exploit des modèles Zip ou Flex par exemple. Ce qui avait permis à la société d’être numéro une des ventes de traqueur d’activité dans le monde en 2014. Mais qu’en est-il vraiment de ce Fitbit Surge ? Toutes les informations maintenant !


Fitbit Surge
338,99 €

Design, ergonomie et autonomie

Ce qui saute aux yeux en premier c’est la forme du Surge. En effet, il faut plus parler de forme que de design, car c’est juste un carré enfiché dans un bracelet en caoutchouc. C’est le même format que le Fitbit Force. Donc, point de finesse ou d’arêtes un peu smoothie. Pourtant le marché des traqueurs d’activités est tendu et la concurrence fait rage, même en matière de design. Bref, c’est moche et l’élastomère proposé retient la poussière et autres petites saleté (un peu comme sur le Nike Fuelband). Ainsi, rapidement, votre Fitbit Surge va changer de couleur et passer de noir à gris…

Au niveau de l’ergonomie, Fitbit offre un écran tactile qui fonctionne parfaitement mais il reste encore trois boutons plutôt gros qui aurait pu disparaître si des efforts avaient pu être fait sur l’ergonomie. Bonne tentative de Fitbit d’évoluer, mais l’essai reste encore à transformer. Une fois dans les menus, la navigation est bien fluide et simple (normal vu le peu de fonctions).

La recharge s’effectue via un câble USB et de l’autre côté une prise propriétaire. L’autonomie est indiquée pour 7 jours mais cela est plus proche des 6, selon votre utilisation. A signaler que la recharge est rapide et qu’il suffit juste de deux heures.

Fonctionnalités du Fitbit Surge

Quand on navigue au doigt dans les écrans, on a accès à son rythme cardiaque, les pas effectués, la distance parcourue, les calories brûlées et les étages gravies. Il y a également la mesure de vos objectifs signalés par une petite ligne design. C’est clair et malin.

Comment le multisport est traité par Fitbit ?

C’est principalement le running qui est mesuré. Les écrans proposent d’afficher la durée de la course, vos BPM (fréquence cardiaque), les calories brûlées, etc.  Une des seules nouveautés (pour Fitbit) concerne le lecteur de fréquence cardiaque. Fitbit propose quatre écrans. Celui nommé Out of Zone indique que vous êtes très au-dessus de votre rythme habituel. L’écran Fat Burn indique que vous êtes entre 50 et 69% de votre rythme « normal ». Ensuite, l’écran Cardio Zone explique que vous êtes entre 70 et 84% de votre rythme maximum, ce qui est un des objectifs à atteindre pour un programme d’entrainement running.

Enfin, il y a l’écran Peak Zone qui signale que vous êtes à 85% au moins – A suivre pour des courtes périodes.

D’autres sports (via le l’écran Exercices) sont censés être mesurés mais je n’y ai pas vu d’intérêt particulier :il y a donc, la randonnée et le yoga.

Fonctions de type smartwatch

Fit Surge de face
Fit Surge de face

Il y en a quelques-unes, comme la commande de votre musique, les notifications de vos appels (également via le vibreur). Mais il ne s’affichera que les numéros de téléphone et pas les noms. Ce qui est peu pratique car je ne connais pas tout les numéros de mes correspondants… Le Surge est censé afficher les SMS mais je n’ai pas pu tester cela en live. Si vous en faites l’expérience donnez-nous votre avis.

Au niveau des watch face, il est possible de choisir entre quatre écrans de montre. Rien de spécial et plutôt basique mais le modèle « Flare » peut retenir votre attention. Mais il est impossible de changer d’écran directement sur la montre, il faut obligatoirement passer par la connexion sur votre tableau de bord sur votre ordinateur.

L’application et tableau de bord du Fitbit Surge

Le tableau de bord et l’application sont les mêmes que celles des Fitbit Charge par exemple. Les fonctions proposées sont classiques et sans innovations, mais remplissent parfaitement leur job. A noter que pour le moment, l’application n’est pas compatible avec le Health kit d’Apple.

Capteurs embarqués sur le Fitbit Surge

Le Fitbit Surge est bourré à craquer de capteurs divers. Il y a un accéléromètre trois axes pour mesurer les pas, les calories brûlées, vos périodes d’inactivité ou la « qualité de votre sommeil » (juste une détection des mouvements comme la plupart des concurrents). Il y a aussi un altimètre pour les étages gravies, un GPS, un gyroscope et un magnétomètre. A noter aussi un capteur de lumière.
Au niveau communication le Bluetooth 4.0 a été retenu pour les synchronisations.
Le Surge possède également de quoi vibrer. Ceci pour les diverses alarmes, notifications, etc.
Enfin, il y a le capteur électro optique qui permet de mesurer sa fréquence cardiaque. Capteur proposé en première mondiale avec la célèbre montre MIO Alpha.

Intérêts pour le sport ?

 

Fit Surge et son lecteur de rythme cardiaque
Fit Surge et son lecteur de rythme cardiaque

D’après certaine déclaration de Fibit, le Surge serait dédié « au suivi de la performance sportive ». Pour ma part, je pense que ce modèle actuel est trop léger en matière de fonctionnalités pour ce type d’usage. Il est pour le moment un traqueur d’activité avec quelques informations sur des activités sportives. Pas plus. Et ce n’est pas le GPS intégré, qui construit les « traces » de vos parcours sur l’application smartphone, qui me fera changer d’avis.

Un bon point à relever, c’est le lecteur de fréquence cardiaque qui ma semblé plutôt rapide et efficace – mais il faudrait que je puisse comparer avec une ceinture classique.

Attention il n’est pas étanche et il ne faut surtout pas plonger avec pour ses programmes d’entrainement natation. Même si Fitbit indique qu’il est « Splash Proof » (non ce n’est pas une norme). De même, évitez aussi les douches ou la vaisselle…

On craque pour le traqueur d’activité Fitbit Surge ?

En 2014 nous avions sacré le Fitbit Flex comme notre traqueur d’activité préféré. Le nouveau Fitbit Surge nous a hélas déçus. Il déçoit tout d’abord par son « design » carré, simpliste et la matière choisie pour le bracelet. Ensuite, ce produit est un hybride entre un traqueur d’activité et une smartwatch qui se voudrait multisport… Enfin, même si l’écran est lisible en pleine lumière, la basse résolution n’est pas digne de 2015 et sacre le retour des gros pixels !
La dernière déception concerne son prix qui pour le moment atteint plus de 330 euros, mais qui descendra surement à 250 euros quand il sera enfin vendu en France. Même ainsi, je trouve son prix trop important vis-à-vis du marché et de la concurrence (Les Garmin Vivoactive et autres smartwatch qui arrivent sur le marché).
Donc, à moins d’être un fanboy absolu des produits Fitbit, autant attendre, par exemple, la sortie du traqueur d’activité Garmin Vivoactive, qui lui est beaucoup plus complet, multisport, couleur, plus design, etc.

Development
Design
Marketing

Grosse déception à  la rédaction sur ce Fitbit Surge ! Design bof, matière qui se salit trop rapidement et retient les poussières, fonctions classiques sans innovations, etc. Et le tout coûte cher pour ce niveau de produit.
Autant attendre la sortie du traqueur d’activité Garmin Vivoactive ou autres concurrent, qui lui est beaucoup plus complet, multisport, couleur, plus design, etc.

1 commentaire

  1. Cela fait 9 mois que nous avons mon mari et moi une surge enfin nous en sommes à la troisième chacun car le bracelet se décolle très vite du cadran. Donc en tout 6 montre en 9mois il y a encore du stock? Le logiciel est pas mal mais les matériaux sont nuls.et personne ne peut apporter de réponse satisfaisante. Vu le prix tant qu’on peut nous les changer……

LAISSER UNE RÉPONSE