Après la LZR Racer, voici la Fastskin 3 de Speedo pour Londres 2012 ! Dopage technologique ou avancée pour tous ?

7

Est-ce que la Fastskin 3 de Speedo pour Londres 2012 sera interdite et provoquera une nouvelle polèmique ?

La plupart des sports ont vu de récentes avancées technologiques modifier la façon dont une épreuve se pratique et se gagne. La natation ne fait pas exception et a vécu bon nombre de changements ces dernières années. Après la LZR Racer aux JO de Pékin, voici la fastskin 3 de Speedo !


De 2008 à 2010 eu lieu une polémique sur les nouveaux maillots de bains LZR Racer de Speedo. Ceux-ci mettaient en œuvre des nouvelles matières permettant aux nageurs d’être encore plus rapide. Ainsi à lors des J.O. de Pékin des nombreux records du monde furent battus (36) grâce aux maillots de Speedo (en collaboration avec la NASA tout de même).

Deux nageurs en LZR de Speedo

Deux nageurs en LZR de Speedo

Mais quelles étaient les particularités de ces maillots ? Ils étaient en polyuréthane recouvert de tissu sans coutures (car assemblés par ultrasons !). Ils diminuent la résistance à l’eau d’environ 5% et permettent des gains entre 4 et 10% de rapidité dans les départs, sprints, coulée de virages et baisse la consommation en oxygène du nageur (certaines études expliquent que cela permet de faire gagner aux nageurs plus d’une seconde par minute de course). Il aura fallu trois ans de recherche conjointe entre la NASA et Speedo pour réussir. Michael Phelps participa activement aux tests… Qui a parlé d’avantages ?
Bref, un outil de folie pour tous les nageurs.

LZR Racer et Fastskin 3 : dopage technologique ou avancée ?

Ainsi, avec l’arrivée de ces maillots les polémiques explosèrent sur leur utilisation. Est-ce que le LZR Racer de Speedo était un avantage à la limite de la tricherie au même titre que le dopage technologique (excessif mais il y eu des articles sur le sujet….) ?
Mais la question principale à mon avis était « Y aura-t-il des maillots LZR Racer Speedo pour tout le monde ? ».
Un parfum de souffre souffla donc et l’un des concurrents de Speedo tenta même de le faire interdire (Arena pour ne pas le nommer) auprès de la FINA (Fédération Internationale de Natation). Au final, la FINA valida la nouvelle combinaison et les jeux eurent lieu.

En 2009, les Italiens de Jaked sortirent une nouvelle combinaison concurrente à celle de Speedo.
Les résultats de cette « guerre » furent que la FINA décida que les combinaisons devaient être faites de tissu à 100%, s’arrêter aux genoux et pour les hommes avoir le haut du corps découvert.

La Fastskin en bassin

Trio Fastskin 3 avec lunettes, maillots et bonnet en action

Mais en 2012 que ce passe-t ’il ? Et bien pour les JO de Londres Speedo présente la combinaison Fastskin 3. Mais avant penchons-nous sur cette Fastskin 3. Elle est en trois parties avec un maillot, un bonnet et des lunettes. Les chiffres fournis sont impressionnant : réduction de la trainée passive de 16%, de la trainée active de 5% et économie d’oxygène de 11% ! Cette combinaison a été autorisée par la FINA dès janvier 2012. Les testeurs furent de nouveaux Natalie Coughlin, Ryan Lochte et Michael Phelps.

Alors retour de la polémique ?

Retour des ouin-ouin des nageurs ne possédant pas la Fastskin 3 ? Nous verrons bien. Mais pour nous, humbles mortels et juste fan de sport, est-ce que de nouveaux records vont tomber à Londres grâce à la Fastskin 3 ?
Je dirais que oui mais ces records devraient surtout être battus par les femmes car la combinaison recouvre leurs corps plus complètement que les hommes.

 

Médias sur le Web :

Les tests par une nageuse : [youtube http://youtu.be/apfea8e-i5Y] La publicité : [youtube http://youtu.be/92tPRrXThMQ]

Le site Speedo avec toutes les informations techniques.

Partagez...

A propos de l'auteur

Passionné de gadgets techno depuis de longues années, j'ai allié à cette passion le sport pour donner naissance à ce site.

7 commentaires

  1. De toutes les façons ces matériels semblent être adoptés par les trés jeunes, il y a un site qui s’appelle swim4win.com où un jeune de 14 ans en parle, selon lui pratiquement tous les jeunes qui font vraiment de la compétition ont introduits ces nouvelles technologies, son test n’est pas achevé mais cela à l’air prometteur. Il n’y pas de polémique à faire sur ces maillots, le format est tout de même plus respectueux de ce que l’on trouvé autrefois avec les maillots classique… un nageur doit resté dévétu tout de même.

  2. Effectivement Bruno à partir du moment que les « jeunes » adopte ces produits cela va vite rentrer dans les moeurs.
    Actuellement on parle de dopage technologique mais demain ?

  3. Apparemment le jeune en question est déja sensibilisé au dopage il y a 1 lien sur son site vers l’AMA… c’est intéressant … L’éduction à l’esprit sportif et de la gagne doit être accompagné de ce type d’éducation dés le plus jeune âge. Rester propre et intègre en introduisant les nouvelles technologies. Leur intégration, leur analyse, leur compréhension est peut être une piste à explorer afin d’avoir des jeunes compréhensif en face des risques du dopage pour leur intégrité morale et physique : savoir ce qu’on encourt pour sa santé en adoptant le dopage tout simplement parce qu’on a l’esprit d’analyse. Ce qui est dommage tout de même dans le principe de ces combis ce sont leurs prix. A 14 ans il est difficile de parler d’égalité entre compétiteur lorsque qu’il faut débourser cahque saison 400 euros pour 1 garçon, 500 pour 1 jeune fille sans compter les inscriptions. Le pognon, c’est ça le hic dans tout cela. C’est le pognon qui mène au dopage parce que les enjeux ne sont plus les mêmes.

  4. Effectivement je suis d’accord avec toi. Mais c’est aussi à la fédération et au club de limiter les choses.
    Je veux dire par là que la fédération pourrait interdire ce type de combis jusqu’à un certain âge / niveau. Cela serait plus équitables pour tous.

  5. Difficile d’interdire parce que là on touche à la liberté individuelle de chacun. La FFN n’y peut sans doute rien, elle même suit les directives de la FINA qui elle même est internationale … Imaginons que nos jeunes se retrouvent en competition internationale contre des nageurs equipés. J’en ai beaucoup appris en visitant le site de ce jeune compétiteur … C’est bien je pense en amont de la FFN qu’il faudrait agir, c’est a dire au niveau de la FiNA mais là… … … Bref dur dur… Par ailleurs les enjeux doivent être trop importants…

Réagissez !