PARTAGER
Epson Pulsense PS-500
Epson Pulsense PS-500

Epson, filiale de Seiko, c’est lancé fin 2014 dans les traqueurs d’activité avec deux modèles. Après l’EPSON Pulsense PS-100 nous testons ici l’EPSON Pulsense PS-500. Celle-ci est construite autour d’un lecteur de fréquence cardiaque et toutes les données et informations se basent sur cette mesure. Le concept semble très  innovant mais qu’en est-il de la mise en oeuvre au quotidien. Suivez-nous !

Design, ergonomie et autonomie de l’Epson Pulsense PS-500

Son look est celui d’une montre presque classique avec un écran rectangulaire (5 lignes d’informations) non tactile en niveau de gris. La montre est plutôt épaisse, mais cela est justifié car elle embarque un lecteur de fréquence cardiaque.

Elle possède deux boutons sur le côté et en bas de l’écran il y a 5 LEDS de couleurs indiquant diverses mesures, sur un écran avec quatre lignes. La navigation dans les écrans est aisée mais lente (3 secondes entre les écrans parfois). Son bracelet est en caoutchouc plutôt agréable et pas trop salissant (à porter serrer pour que le lecteur de fréquence cardiaque fonctionne bien). La synchronisation pourra être améliorée et accélérée dans une version 2 (avec un Samsung Galaxy Note 3 nous avons dû tenter 10 fois la synchronisation).

Son autonomie est d’un jour maximum et se recharge en 90 minutes. Mais quand elle arrive en fin de batterie elle vibre, ce qui au départ est intelligent, mais dans la pratique elle peut vibrer et vous réveiller à 5 heures du matin…

Enfin, l’Epson Pulsense PS-100 et l’Epson Pulsense PS-500 ont des chargeurs différents et les deux ne sont pas très jolis ni très pratique. Arguant que les versions deux de ces traqueurs et montre seront mieux pensées.

Et attention elle n’est pas étanche !

Fonctionnalités de la montre traqueur d’activité

Epson Pulsense PS-500 de profils
Epson Pulsense PS-500 de profils

Cette montre permet d’obtenir votre fréquence cardiaque en temps réel. Ce que propose peu (ou pas) de concurrents. Mais est-ce si important d’avoir ces informations en live toute la journée ? Pendant sa course à pied quotidienne pourquoi pas, mais pendant les heures de bureau l’intérêt est moyen j’avoue. Bref, les LED signalent votre progression par rapport à vos objectifs fixés (comme sur une Fitbit Flex ou un Misfit Flas par exemple). Fonctionnel et sobre.

Le comptage du nombre de pas me semble excessif et dépasser les 20% de « sur-comptage » (comparaison avec une Garmin Vivofit et un Polar Loop).

Et l’application smartphone ?

Elle est classique, colorée, son ergonomie n’a rien de révolutionnaire mais vous y retrouverez toutes les fonctions de base rapidement. D’ailleurs, le graphique de votre fréquence cardiaque est présent et mis en parallèle des activités de la journée. Epson, exploite à fonds son concept et le fait plutôt bien.

En plus des fonctions classiques il y a des esquisses de bonnes idées, comme par exemple celle permettant d’intégrer les repas et les calories associées (choix entre repas léger, normal, copieux ou le nombre de calories exacts). Mais il y manque un moteur de recherche et surtout une meilleure ergonomie.

Une mesure de la qualité du sommeil des plus précise et innovante

Epson Pulsense PS-500 de face
Epson Pulsense PS-500 de face

Epson innove dans la mesure de la qualité du sommeil. En effet, c’est le capteur de rythme cardiaque qui analyse vos pulsations. Ce qui donne une mesure plus intelligente que les capteurs concurrents qui ne détectent que les mouvements des dormeurs. Bravo à Epson ! Dans la même logique, la montre utilise cette mesure pour vous réveiller (en vibrant). Un détail très pratique, il n’est pas besoin de passer la montre en mode sommeil, c’est automatique.

Les fonctions smartwatch de l’Epson

Les notifications de type SMS, appel et mail fonctionnent mais je regrette qu’il n’y est pas d’icônes qui apparaissent pour le signaler, il y a juste des vibrations. Il faudrait pouvoir filtrer plus précisément les notifications pour augmenter la durée de vie de la batterie mais également pour éviter d’avoir une montre qui vibre presque en continue si vous avez une vie digitale intense… Utile certes, mais pas encore assez abouti.

Que penser de l’Epson Pulsense PS-500 ?

Au final, la montre Epson Pulsense PS-500 n’est que partiellement compatible avec le concept de « Sho Sho Sei » de la marque. Ce concept explique qu’il faut fabriquer des produits qui soient compacts, précis et écoénergétique. Hors la compacité de cette montre n’est pas au rendez-vous en terme d’épaisseur, de poids et de taille et l’autonomie n’est pas au rendez-vous. Mais cette dernière est liée à son concept bâti autour de la mesure de la fréquence cardiaque toute la journée. Ce qui est une excellente idée et qui n’est pas encore exploité par ses concurrents.

Les fonctionnalités sont présentes et certaines sortent du lots, mais à 180 euros j’aurais attendu une meilleure finition de la part de Epson. Concédons, que pour une première montre connecté typée sport, c’est tout de même un joli essai.

Résultat du test

Design, ergonomie et autonomie 60%
Fonctionnalités 60%
Esthétique 60%
Note Globale 60%

L’Epson Pulsense PS-500 propose un excellent concept de montre connectée fondée sur la mesure de la fréquence cardiaque ! Mais la réalisation devra encore être améliorée. Comme par exemple une meilleure autonomie, un design plus abouti, des fonctions smartwatch plus optimisées, etc. Enfin, son prix me semble élevé, même s’il y a un lecteur de rythme cardiaque.

LAISSER UNE RÉPONSE